Belles demeures – La maison Esgonnière-Rousseau rue Carnot à Challans

L’ancien maire Théodore Esgonnière (1) n’a aucun boulevard, aucune rue, ni même une impasse à Challans, mais il reste une trace de son passage dans la commune : sa superbe maison du 98 rue Carnot, à l’époque « route de Challans à Beauvoir-sur-Mer. »

(1) Théodore Esgonnière (1838-1909), maire de Challans de 1908 à 1909, mais bien plus que cela : voir l’article précédent.

La maison aujourd’hui – le chêne a 112 ans, il a été planté en 1910 par l’un des petits enfants de Théodore Esgonnière, Eugène Rousseau fils, pour ses vingt ans (photo LNC)

Théodore Louis Esgonnière, natif de Beaurepaire, canton des Herbiers, directeur d’école publique retraité, était arrivé à Challans en 1893, afin de rejoindre sa fille unique, Célina, et son mari Eugène Rousseau, récemment nommé agent voyer cantonal (ingénieur responsable des chemins vicinaux). Un acte de maître Laurent, notaire à Challans, indique qu’il acheta le 5 juillet 1893 « une maison de maître située ville de Challans, au quartier du Boutourin ou de la Croix de mission (…) Ladite maison consistant en un corps de bâtiment principal couvert en ardoise, comprenant plusieurs chambres hautes et basses, mansardées au-dessus, écurie, boulangerie, buanderie, greniers, lieux d’aisances et autres servitudes diverses, jardin anglais devant, vaste jardin potager derrière avec pièce d’eau… » Cette propriété est restée dans le patrimoine de la famille Esgonnière-Rousseau jusqu’en avril 1979…

La maison autrefois (photo Shenov – Théodore Rousseau)
Théodore Esgonnière

Sources : Théodore Rousseau, disparu en 2020, notaire, vice-président de la Shenov (Théodore Esgonnière était son arrière-grand-père) ; recherches et documentation LNC.


© Les Nouvelles de Challans, 7 octobre 2022 – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)