Quand l’église de Challans avait deux clochers

L’église néo-gothique Notre-Dame de Challans a été… inachevée… en 1897 : les pierres d’attente qui dépassent de sa façade attendent toujours de s’accrocher à un clocher surmonté d’une flèche. À l’époque, l’argent manqua pour sa construction, puis le projet fut abandonné : on avait trouvé une autre solution.

Cette église en avait remplacé une autre, datant du 11e siècle, laquelle se dressait place de l’abbé Grelier, ancienne place des Marronniers. Celle-ci fut détruite entre 1899 et 1900 mais puisqu’on ne pouvait en élever un nouveau, on en conserva le clocher, qui de son côté était quasiment neuf : bâti en 1862 en même temps qu’une nouvelle sacristie – lui aussi devait se terminer par une flèche, d’une hauteur de 18 mètres.

Il s’agissait d’allonger la nef. Depuis 1793, la population challandaise avait plus que doublé, passant de 2500 à 5453 habitants. L’église étant toujours trop petite, on repoussait les mursD’agrandissement en agrandissement, elle finira par ressembler à un jeu de cubes partant dans tous les sens. Les équilibres seront rompus, le tout fragilisé… on préférera en construire une nouvelle.

En attendant, durant 38 ans, tandis que la nouvelle église de Challans n’en aura aucun, l’ancienne possédera deux clochers. Le premier étant une tour carrée avec flèche en bois à huit pans couverte en ardoise, clocher reconstruit au 16e siècle sur une base romane…

Sources : L’ancienne Église paroissiale de Notre-Dame de Challans, par l’abbé Charles Grelier (BNF) ; archives de la Vendée (carte postale ancienne) ; Shenov ; recherches LNC.


© Les Nouvelles de Challans, 24 septembre 2022 – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)