Parler les lieux lance un 6e concours littéraire

L’an dernier, la maison d’édition associative Parler les lieux a consacré deux ouvrages collectifs à des contes et légendes inspirés par les Templiers de la commanderie de Coudrie. Elle poursuit cette année avec les Hospitaliers, Ordre qui avait succédé à celui du Temple après sa dissolution sanglante par Philippe le Bel.
Comme précédemment, les textes seront choisis par le biais d’un concours littéraire. Il est ouvert à toutes et à tous, auteur(e)s reconnu(e)s ou non, car les personnes intéressées pourront recevoir conseils et assistance de l’équipe de Parler les lieux tout au long de la période d’écriture (1). À noter que l’équipe sera elle-même de nouveau épaulée par la Shenov (Société d’histoire de Challans), mais aussi, pour l’aspect scientifique, par le préhistorien et archéologue Gérard Bénéteau Douillard et le GVSPA (Groupement Vendéen de Sauvegarde du Patrimoine Archéologique).

Gérard Bénéteau devant le Dolmen des Pierres folles de Commequiers
Gérard Bénéteau devant le Dolmen des Pierres folles de Commequiers
« Pierres de mémoire » est le thème de ce nouveau concours

« Nous allons donc continuer à nous intéresser à Coudrie mais au début de sa période hospitalière, » et cette fois « donner la parole aux Pierres de mémoire, » explique Michel Sansier, président de l’association.

L’impressionnante Pierre levée de la Vérie, entre Challans et Soullans

De 1328 à 1461, « les Hospitaliers se trouvent interrogés sur le soutien qu’ils doivent apporter aux malades dans leurs lazarets, aux blessés dans leurs hospices, et à leurs troupes combattantes qui régentent, par des guerres de courses et de pirateries, la Méditerranée. En cette époque incertaine, ils sont particulièrement appréciés pour la qualité de leur médecine, et cherchent à enrichir leurs techniques d’intervention et médications, n’écartant aucune piste. » Et c’est ici que l’on entre dans l’imaginaire : « Sur le territoire mystérieux gouverné par Coudrie, depuis la Loire jusqu’en haut du Bas Poitou, et de la mer aux orées de l’Anjou, le Commandeur va décider de mettre ses frères et ses sœurs Hospitaliers en situation de recherche et d’étude. Chacun sera responsable de faire parler la pierre sacralisée qu’il aura choisie, sur la vingtaine identifiées, et de recenser parmi les contes et les légendes qu’elle véhicule dans ces lieux, dits de puissance, le bon sens qui se cache derrière les mots, et ce qui peut en être tiré pour améliorer soins et traitements. »

La légende de l’Allée couverte de Pierre folle
La légende de « l’Allée couverte de Pierre folle »
Comment se lancer dans cette aventure littéraire ?

Si l’idée vous séduit, vous pouvez vous aussi, par l’écrit, « devenir l’un de ces frères ou de ces sœurs et obtenir votre viatique pour l’un de ces lieux pré-identifiés. » Pour se déclarer ou en savoir plus, il suffit de contacter Parler les lieux, par téléphone ou par mail (ci-dessous). Le dépôt des textes finalisés, pour leur examen par le comité de lecture, est fixé au 17 Avril 2022 à minuit. Les récits attendus sont chacun de l’ordre de 10 000 à 12 000 caractères – environ trois pages. Ce concours est en tous points gratuit.

Menhir de La Grande Emonnière La Garnache
La Pierre du Diable, ou Menhir de La Grande Emonnière, à La Garnache

(1) Cette année, Parler les lieux souhaite également s’ouvrir aux plus jeunes et aux écoles.


Contact, renseignements : Parler les lieux (Saint-Jean-de-Monts), parlerleslieux@laposte.net ou 06 14 47 50 19


© Les Nouvelles de Challans – Didier LE BORNEC avec Michel SANSIER

(Vérifiez le format pour les photos)