Le futur Henri IV a couché au château de La Garnache

On parle souvent de Louis XIII qui a passé une nuit à Challans en avril 1622, mais son père, Henri, roi de Navarre avant de devenir roi de France sous le nom de Henri IV, a couché tout près, au château de La Garnache, en 1588 pendant les guerres de religion. Henri de Navarre était depuis 1580 à la tête du Parti protestant, et l’une de ses garnisons occupait la place. Sa cousine, Françoise de Rohan, « Dame de La Garnache, » avait hérité du fief, et « le tenait en neutralité, » étant une protestante modérée, mais son propre fils avait réussi à l’en chasser.

Le château de la seigneurie de La Garnache
Le château et la forteresse de La Garnache

On apprend la venue du futur Henri IV au détour d’un texte de Théodore Agrippa d’Aubigné, homme de guerre, écrivain et poète, qui fut aussi ami et écuyer du roi. Souhaitant démontrer que celui-ci avait « l’ouïe monstrueuse, » il écrivit dans son Histoire universelle : « … un seul petit conte en donnera un exemple… Le Roi (est) couché à La Garnache en une grande chambre Roiale, & son lict, outre les rideaux ordinaires, est bardé d’un tour de lict de grosse bure… » Agrippa d’Aubigné se tient à l’autre bout de la pièce ; là, il chuchote des confidences à l’oreille d’un second écuyer, Frontenac, lequel répète « Que dis-tu… ? » « Que dis-tu… ? » Et le roi finit par lui lancer: « Sourd que vous estes, n’entendez-vous pas qu’il dit que je veux faire plusieurs gendres de ma sœur ? » Dans la Revue des provinces de l’Ouest de 1854, le magistrat et historien Charles Mourain de Sourdeval note que d’Aubigné a cité plusieurs fois cette anecdote avec des variantes, dont : « Sourd que tu es, il te dit que je suis un Prince ingrat et un ladre vert. »
Sourdeval situe cette scène « au mois de septembre 1588, comme le roi se rendait au siège de Beauvoir. »

La bataille de La Garnache

Et début 1589, Henri de Navarre a failli revenir à La Garnache, afin d’apporter des renforts aux protestants lors d’une bataille meurtrière contre l’armée catholique du roi de France Henri III. Elle se déroula entre le 15 décembre 1588 et le 13 janvier 1589. Mais d’Aubigné écrit : « Le Roi de Navarre (…) prenant le droit chemin de La Garnache, tomba malade d’une grande pleurésie au champ S. Père, (et) donna grande alarme à tout son parti, notamment aux Rochelois, qui passoient les nuicts dans les temples en prière pour sa santé… »

Finalement, comme Henri III, dont le pouvoir était menacé, avait besoin d’Henri de Navarre, les choses ne se passèrent pas trop mal pour les protestants. Ils capitulèrent, mais ils purent quitter la forteresse avec armes et bagages. On oublia les morts – dont au moins 300 soldats catholiques tués ou noyés en voulant traverser un étang gelé pour atteindre le château…

Henri IV devant Paris
Henri IV devant Paris

Quelques mois après, le 1er août 1590, Henri III est agressé au couteau par le moine dominicain Jacques Clément. Bien que mourant, Henri III reconnaît Henri de Navarre comme successeur – il est prince de sang et légitimement héritier de la couronne. Mais, très contesté, Henri IV devra se battre ici et là avant de pouvoir accéder au trône. Il finira par abjurer en 1593 ; devenu catholique, il sera sacré roi de France (et de Navarre) en 1594….

La conversion au catholicisme d'Henri IV
Jacque Callot : Henri IV lors de sa conversion au catholicisme
Epilogue

Henri IV est assassiné par Ravaillac, fanatique catholique, le 14 mai 1610. Louis XIII a 9 ans… Arrive la régence tumultueuse de Marie de Médicis. La paix religieuse établie par Henri IV, notamment avec l’Édit de Nantes, est mise à mal. Les protestants Henri de Rohan et son frère Benjamin, Seigneur de Soubise, repartent en guerre…

À 21 ans, sa Majesté Très-Chrestienne le Roy Louys XIII vient batailler contre Soubise autour et sur l’Isle de Rié (face à Saint-Hilaire et Croix-de-Vie). Louis XIII remporte la victoire. Au passage, il ordonne entre autres la destruction du château de La Garnache… où avait dormi et qu’avait défendu son père… protestant… et toujours propriété des Rohan.

Les ruines du château de La Garnache
Les ruines du château de La Garnache – Octave de Rochebrune – 1860

© Les Nouvelles de Challans – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)