La Garnache dans les Landes – Quand la veuze rencontre la boha

Ce jeudi 28 juillet, tandis qu’un groupe folklorique landais évoluait à Challans – Lous Tchancayres, venu de Mont-de-Marsan pour les Foires à l’ancienne… un groupe garnachois, Sonneurs de veuze (École de veuze), mené par Thierry Bertrand, se trouvait à Soustons et au Vieux-Boucau, dans les Landes. Les Vendéens participaient aux journées du Festiv’ Cornemuses. « Nous étions accueillis par les bohaires (1) de Soustons, en retour de leur passage à La Garnache en novembre 2021, » explique Audrey Perdrieau, présidente de l’association École de veuze.

(1) Joueurs de boha, la cornemuse landaise.

Les Sonneurs de veuze en compagnie des autres musiciens
Cornemuses du monde

Outre les Sonneurs de veuze, trois autres formations étaient de la fête : le Bohas orchestra de Soustons, groupe gascon / landais – cornemuses, chant et danse ; Cobla del so infinit, groupe catalan dirigé par Francesc Sans Bonet ; et, arrivant de Slovaquie, Juraj, Dufek et Gajdosi, un trio « fabricant et maître réputé de la gajdy, » la cornemuse slovaque. Trio en fait quintet : accompagné par Michal Machava, poly-instrumentiste, et Miroslava Dufekova, chant et violon. Un groupe prodigieux que l’École de veuze espère pouvoir inviter sous peu à La Garnache.

La gajdy, cornemuse slovaque (document Thierry Bertrand)

D’autres artistes et compagnies étaient également sur place : Coralie Nazabal, auteure et interprète landaise, accompagnée par l’accordéoniste Jonathan Marteel ; Yan Cozian Quartet : Claudie Godeau, voix et percussions – Virginie Cosnay, cornemuse – Bernard Sarciat, clarinette – et Yan Cozian, voix, cornemuses, caremère, compositions et arrangements ; Boha Besti !  performance publique, graphique, scripturale et musicale, avec Yan Cozian et la Royal Légendaire ; Duo des cimes : Anaïs Perrinel, violon, voix, et Naël Tripoli, cornemuse, accordéon ; Al cantara, entre veuze Atlantique, trobar occitan, et Espagne – direction Olivier Poggianti ; et enfin la Compagnie des souffleurs de rêves.

« Si la boha m’était jouée »

Thierry Bertrand, baptisé « le pape de la veuze » sur le programme de Festiv’ Cornemuses, en était cette année l’invité d’honneur. Ce musicien hors pair, facteur d’instruments, professeur de l’École de veuze, dont il est l’un des fondateurs, était par conséquent l’heureux élu 2022 du projet et défi Si la boha m’était jouée. Défi qu’il a « honorablement relevé en interprétant durant plus de vingt minutes un répertoire qu’il a adapté a cet instrument. » Le but des organisateurs : « Une boha est confiée à un musicien qui ne la pratique pas lors d’un concert où il peut faire découvrir sa réappropriation de la cornemuse landaise. L’intérêt de cet échange est d’ouvrir le champ des possibles, de questionner, d’enrichir la pratique instrumentale de la boha. »

Thierry Bertrand à Soustons en juillet 2022
Thierry Bertrand à la boha (Photo : Jean-Francois Tarlivel)
Le séjour et les prestations

« Concert dans une église, ou en extérieur, déambulations, animation d’un tiap : repas festif typique des Landes… » faisaient sinon partie des diverses prestations des Sonneurs de veuze. Avec « des rencontres, des partages » qui les ont enthousiasmés : « nous avons été reçus chez des gens formidables, qui ont un vrai intérêt pour notre culture et nos traditions. »

Soustons, samedi 30 juillet, déambulation dans la commune pour accompagner les spectateurs vers une soirée repas, concert, bal
Sur un pont au Vieux-Boucau
Suite du programme estival

À suivre maintenant : des interventions sur les dernières Foires à l’ancienne d’Autrefois Challans. Entre temps, le week-end du 15 août, un « RAM DAM » à Fontenay-le-Comte, organisé par la Compagnie Outre Mesure (1). Le groupe est ici constitué de sonneurs garnachois, mais aussi de joueurs d’autres écoles adhérentes à la Fédération Sonneurs de Veuze ; il se produit alors sous le nom d’Ensemble Renaissance, et interprète un répertoire de cette époque. Cette même formation est attendue à la commanderie de Coudrie le samedi 17 septembre (vers 15 h) pour les Journées du patrimoine.

(1) RAM DAM : Rencontre d’Amateurs de Musique, de Danse, et d’Arts Ménétriers.

L’Ensemble Renaissance au château de Haute-Goulaine lors du RAM DAM du 10 juillet 2022

© Les Nouvelles de Challans, 3 août 2022 – Didier LE BORNEC (sources : Audrey Perdrieau, Festiv’ Cornemuses, LNC).

(Vérifiez le format pour les photos)