Clocher de Challans – De l’horloge mécanique du 18e au microprocesseur de 2002

Les amateurs de cartes postales anciennes ont pu remarquer que le clocher survivant de l’ancienne église de Challans a longtemps été dépourvu d’horloge.

Le clocher sans cadran au début des années 1900…
Même chose plus tard – la fourgonnette date des années 1940… (fonds Théo Rousseau – Shenov)

Pourtant, il en possédait une après sa construction en 1862 – celle-ci provenait de l’ancien clocher (1) et n’avait qu’un seul cadran installé au nord. C’est ce que Fernand Airiau nous explique dans Les clochers de Challans et leurs horloges, un long article qui a paru dans le bulletin 2003 de la Société d’histoire. Cette horloge datait de 1850, mais d’autres l’avaient précédée, la plus ancienne connue remontant au moins à 1749.

(1) Voir Quand l’église de Challans avait deux clochers

1783 : une horloge dans un nouveau goût

Cette dernière fut remplacée le 22 décembre 1783 par « le sieur François Laidet horloger en ce bourg de Challans (…) avec une horloge dans un nouveau goût, sonnant la demie heure, qu’il a fait lui-même, dont les roues sont de cuivre… » et qui est « pareille à celle qu’il a réalisée et placée depuis un an à l’église de Sallertaine. » Elle fonctionna une soixantaine d’années. Celle de 1850 ne dura pas si longtemps, et… ne fut pas remplacée de suite…

Il faudra attendre 1954

Fernand Airiau écrit : « Depuis déjà un certain temps, l’horloge de 1850 ne fonctionnait plus, » quand plus d’un siècle après, en 1953, le maire Victor Charbonnel proposa d’en acheter une nouvelle. Elle fut mise en service en février 1954, et dès lors posa de nombreux problèmes, au niveau du son trop faible, par exemple, ou à cause d’installations dangereuses autour des nouveaux cadrans montés au Sud et à l’Ouest, « rien à l’Est… »

Le clocher est demeuré 48 ans sans cadran… à l’Est – de 1954 à 2002

En novembre 2000, quand il fut question de restaurer le clocher, on pensa aussi au renouvellement de l’horloge. Mais les temps avaient encore changé, radicalement…

Le mécanisme de l’horloge de 1954 (bulletin 2003 de la société d’histoire)
Verre d’Italie et microprocesseur dernière génération

L’apparence des cadrans – cette fois au nombre de quatre – restera la même : aiguilles, chiffres romains… mais ils seront « en verre d’Italie, avec marquage des chiffres par gravure » avant d’être recouverts de peinture noire. Le verre permet « d’éclairer les cadrans par l’intérieur sans nuire à l’esthétique. »

Mais derrière ce côté rétro… on trouvera ce qu’il y a de plus moderne : « une horloge à microprocesseur de dernière génération qui se met automatiquement à l’heure par émission radio, » ou radio-pilotage, et « les changements d’heure ainsi que les avances ou retards sont intégralement gérés » à distance… Ce nouveau système ayant été mis en place en 2002… il a forcément encore évolué. Le vieux clocher vit avec son temps !

Sources : Fernand Airiau, bulletin 2003 de la Société d’histoire de Challans ; Shenov ; LNC.


© Les Nouvelles de Challans, 23 novembre 2022 – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)