Challans – Au 19e siècle, la rue Victor Hugo était la rue Neuve

Mais elle a changé quatre fois de nom depuis sa création, à la fin du 19e siècle. C’est ce qu’on apprend en lisant « Flâneries à travers les anciennes rues de Challans, » de Fernand Airiau, un ouvrage épuisé que l’on peut cependant consulter à la Shenov (société d’histoire de Challans).

Cette voie n’apparaît pas sur le cadastre napoléonien de 1832 ; quand elle fut « percée, » on la baptisa donc « rue Neuve. » Elle reliait la « rue de la Cure prolongée » (aujourd’hui la rue de Lorraine suivie de la rue Baudry) à la « rue de La Garnache » (rue du Général Leclerc). Elle porta ensuite le nom de « rue Herbert. »

 

La rue Victor Hugo de nos jours

Aujourd’hui très tranquille cette rue fut très passante jusqu’en juin 2009, date de fermeture de l’école Victor Hugo, remplacée par le « groupe scolaire Lucie Aubrac… » à l’autre bout de la ville – adieu le plaisir d’aller à l’école à pied… il faut prendre la voiture.

École de garçons et bureau de Postes

La rue fut doublement fréquentée quand elle accueillit un bureau de Postes puis l’école publique des garçons bâtie vers 1887. Elle devint alors… la « rue de la Poste. »

Enfin, en 1912, la municipalité transforma l’ancienne mairie située rue de La Garnache en bureau de Postes et télégraphes. Ce fut après le déménagement des services postaux que la rue Victor Hugo prit son nom – pour l’instant – définitif…

Sur cette carte postale, on aperçoit le château de la Coursaudière au bout de la « rue de la Poste. »  Il avait son entrée rue de la Cure prolongée : la rue de la Cité n’était pas encore ouverte, elle ne le sera qu’en 1961, lorsque sortiront de terre le centre des impôts et les H.L.M. de la Coursaudière…

Sources : Shenov (Fernand Airiau) ; les Archives de la Vendée ; LNC.


© Les Nouvelles de Challans – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)