1989 / 1994 – Louis-Claude Roux voulait des parcmètres dans les rues de Challans

En 1989, lors de ses vœux, le maire de Challans Louis-Claude Roux « a mine de rien lancé le chantier de l’année » : installer en centre-ville des parcmètres et des horodateurs… rapportait alors Ouest-France. Cependant, les commerçants étaient invités « à réfléchir sur le sujet, » et le journal, de son côté, donna la parole à ses lecteurs. Finalement, on en resta à l’idée d’une zone bleue qui avait été mise en place en 1980.

Les parcmètres refont surface cinq ans plus tard

Les années passent… et le jeudi 6 janvier 1994, c’est Jean Renaud, président du groupement des commerçants, qui « offre ses vœux au maire, » et qui, entre autres, « se félicite du stationnement gratuit » et de l’efficacité de la zone bleue.

Louis-Claude Roux et Jean Renaud dans la salle du conseil et des mariages de l’ancien hôtel de ville (photo : Ouest-France du 9 janvier 1994 – archives de la Shenov)

Seulement… Louis-Claude Roux « tempère quelque peu ces propos » et annonce : « Nous évoluerons certainement vers une formule de zone payante, genre parcmètres. La formule gratuite coûte cher à la collectivité. Nous devons assurer le salaire des contractuels employés pour s’assurer du bon fonctionnement de la zone bleue. »

Un parcmètre des années 1970 (photo : bibliothèque municipale de Dijon – Gallica BnF)
Un projet stoppé par le décès brutal de Louis-Claude Roux…

Mais un drame survient… Deux jours après, le samedi 8 janvier, c’est de nouveau au maire d’offrir ses voeux, et pendant la cérémonie, Louis-Claude Roux fait un malaise cardiaque. Il décède le lundi suivant à son domicile. C’est la consternation dans Challans. Son premier adjoint Gérard Plessis, ingénieur subdivisionnaire à la DDE, lui succédera de janvier 1994 au 18 juin 1995. Puis ce fut l’élection de Louis Ducept… Serge Rondeau… Rémi Pascreau… et l’idée du stationnement payant n’est officiellement jamais revenue…

Louis-Claude Roux après son élection en 1983 (bulletin municipal de Challans – Shenov)

Le parcmètre a été inventé en 1935 aux Etats-Unis par Carlton Cole Magee, dit Carl Magee, avocat et employé à la Chambre de commerce d’Oklahoma City. On l’avait chargé de résoudre les problèmes de stationnement en ville : les employés des commerces étant enclins à stationner… dans les rues commerçantes. Cette solution très lucrative fit tache d’huile dans le monde entier en quelques décennies…

Parcmètres aux Etats-Unis (d’après une illustration en ligne du journal Le Progrès)

Sources : Ouest-France (archives de la Shenov) ; recherches LNC.


© Les Nouvelles de Challans, 27 mars 2023 – Didier LE BORNEC

Impression ou PDF de l'article (vérifiez le format pour les photos)