Livres – « Par monts et par chevaux »

Cet été est paru « Par monts et par chevaux, » de Uber Gayard de Saint-Phall, préfacé par et en collaboration avec Philippe Gilbert, jeune retraité, journaliste (Ouest-France Challans notamment), auteur. « Nous l’avons écrit à quatre mains, » précise Philippe Gilbert, qui avait déjà dix ouvrages « au compteur » avant celui-ci. Le travail a duré un an, « Uber m’apportait ses brouillons, manuscrits, que je mettais en forme. » Mais ce livre, « c’est le sien, où il raconte sa vie, » sans détour – attention ! ce n’est pas la Bibliothèque rose, – ses rapports plus que difficiles avec sa mère, qu’il appelait « Folcoche, » l’échappée à 14 ans dans le monde du cheval… Pour le punir, parce que « ça n’allait pas » à l’école, partout, on l’avait placé en apprentissage dans le milieu équestre. C’était le rêve pour ce rêveur, qui préférait de plus « être sur le dos d’un cheval qu’avoir sa mère sur le dos ! »
Avant de se faire lui-même un nom en tant que cavalier, il rencontrera entre autres Colette Le Bret, qui avait fondé le Club du Mollin à La Garnache, ou Darie Boutboul, et son « idole, » Marcel Rozier, pro en CSO (concours de sauts d’obstacles), champion olympique, médaille d’or à Montréal en 1976…

Les auteurs Uber Gayard de Saint-Phall et Philippe Gilbert de passage à Challans, au Louis XIII ©
De chevalier à cavalier

Uber Gayard de Saint-Phall est né dans les Ardennes, à Revin, mais « il a été conçu sur le bord d’un oued, à Tarroudant, » au Maroc, où son père était chef d’équipe pour une compagnie qui creusait des puits. Son enfance sera nantaise, quai de la Fosse, avec des escapades le week-end et pendant les vacances en Vendée, dans la maison familiale : le prieuré de Saint-Aubin-les-Ormeaux, où il demeure maintenant – les de Saint-Phall sont une très vieille famille française qui remonte au moins à 1230.

Il y avait des chevaliers parmi ses ancêtres, Uber sera cavalier ; il montera aussi plusieurs clubs équestres. Mais au milieu de tout cela, toujours par monts et par chevaux, on le verra près du lac Rose, au Sénégal, dormant la nuit sous une pirogue ; puis « patron intérimaire » du Cercle équestre de Dakar ; « bushman et cavalier en Australie… » ; engagé dans les Salous’ scout en Afrique du Sud, s’occupant de chevaux au milieu de champs de mines ; il sera vétérinaire occasionnel ; marathonien en plein Sahara ; « concepteur de la première chaussure de trail, » la Gaya ; concurrent de la Diagonale des Fous à la Réunion ; puis, directeur de courses du Raid multi-sports de Seine-et-Marne, ou du Marathon des Sables ; créateur du Raid des chaussées, en Vendée… Quand il n’était pas en tournée à travers l’Europe avec le cirque Jo Bithume… « Tout sauf l’ennui ! Mais je ne m’ennuie jamais… »

Uber Gayard de Saint Phall à cheval
Uber Gayard de Saint-Phall (photo extraite de son livre)

Par monts et par chevaux : de Uber Gayard de Saint-Phall, coécrit avec Philippe Gilbert. Éditions Chez Maupassant, 352 pages, 20 €. En vente à la Maison de la presse de Challans, ou sur commande au 02 51 65 60 70 (laisser un message le cas échéant).


Pour en savoir plus : une interview des deux auteurs sur NOV Fm 93.1


© Les Nouvelles de Challans – Didier LE BORNEC

%d blogueurs aiment cette page :