Ferme du Vasais – Colette Le Bret et Jacqueline Auriol : « Deux femmes au sommet »

Après le succès d’une première représentation à Challans, dans la grande salle du Ciné Triskell, le Quatuor légendaire jouera Deux femmes au sommet à Saint-Jean-de-Monts, Ferme du Vasais, le samedi 12 novembre. Un Quatuor légendaire agrandi, avec Hervé Cantin, Roger Morisseau, Gilles Perraudeau, Frédéric Rousseau, rejoints par Christine Cantin et Lucie Violleau.

Écrite par Gilles Perraudeau, cette évocation théâtrale et musicale de la vie de Colette Le Bret et de Jacqueline Auriol est donnée dans le cadre des spectacles Histoire Arexcpo en Vendée.

Si vous avez manqué le début…

Colette Le Bret (Lucie Violleau), équipée pour la randonnée, arrive dans la tempête, elle participe à une expédition sur l’Himalaya… À l’opposé entre Jacqueline Auriol (Christine Cantin), vêtue en pilote de chasse… Interviennent ensuite Charles de Gaulle en visite à Challans (Roger Morisseau bien sûr), le maire de l’époque, Jean Léveillé (Gilles Perraudeau), et un passant maraîchin et philosophe (Hervé Cantin)… L’ensemble est commenté par Alain Jouanneau, président de la section histoire d’Arexcpo, qui assure également la mise en scène, la technique – lumière, son, diaporama – et produit l’événement.

Frédéric Rousseau et Lucie Violleau (photo LNC)
Christine Cantin (LNC)
Gilles Perraudeau et Roger Morisseau (LNC)
Hervé Cantin
La troupe avec Alain Jouanneau (photo Arexcpo)

Seconde partie : Voyage sans retour

Ce spectacle sera suivi par la projection du film de Micheline Rambaud Voyage sans retour, documentaire sur le drame vécu dans l’Himalaya par Colette Le Bret et la cinéaste elle-même. Il s’agissait de l’expédition féminine internationale de 1959 qui visait l’ascension du mont Cho-Oyu. Douze femmes y participaient ; quatre Françaises : Claude Kogan (chef d’expédition), Jeanne Franco, Colette Le Bret (médecin), Micheline Rambaud ; trois Britanniques : Dorothée Gravina, Eileen Healey et Margaret Darvall ; une Belge : Claude Van Den Stratten-Ponthos ; une Suisse : Loulou Boulaz ; trois Népalaises : les filles et la nièce du sherpa Tenzing Norgay. C’était une première car jusque-là « les expéditions himalayennes étaient réservées exclusivement aux hommes… »

Le départ a lieu le 21 août. Après 24 jours de marche, 300 km, l’expédition atteint le camp de base, à 5 800 m. « La navette commence alors avec les camps supérieurs, malgré la mousson. » Le temps passe. Arrive le 1er octobre. « Au camp 3, Claude Kogan, Claudine Van Den Stratten-Ponthos et leurs sherpas, malgré le temps qui se détériore, partent en direction du camp 4. On ne les reverra plus… » Plus bas, l’inquiétude grandit. Après 20 h de neige, suivent des avalanches. Le 6 octobre, trois alpinistes partent pour les camps d’altitude. Les camps 1 et 2 sont trouvés intacts, mais il ne reste rien des camps 3 et 4. Il faut redescendre. Colette Le Bret prend la tête de l’expédition dévastée…

Colette Le Bret dans l’Himalaya (image tirée du film de Micheline Rambaud)

Deux femmes au sommet avec le Quatuor légendaire : Ferme du Vasais à Saint-Jean-de-Monts le samedi 12 novembre à 15 h et à 20 h 30 – Spectacle suivi par la projection du film Voyage sans retour : 16 h et 21 h 30. Tarif « duo » 12 euros. Billetterie sur place. Réservation conseillée au 02 51 68 02 08 (50 places par séance).

Autre date à retenir : le samedi 28 janvier à Saint-Gervais.


© Les Nouvelles de Challans, 1er novembre 2022 – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)