Challans / L’Épine – Loïc Billon, disparition discrète d’un homme discret plein de talents

Le dimanche 24 juillet 2022, à l’hôpital de Challans, s’est éteint Loïc Billon, « à l’aube de ses 73 ans, » mais il luttait depuis longtemps contre un cancer…

En 2005, son originalité, sa gentillesse, lui avait valu quelques lignes et une photo dans la presse locale à l’occasion de la Fête de la musique de Challans. Au programme, les groupes Ezer, Samson B18, l’Harmonie Sainte Cécile, le quartet Strawberry pulp, Johnny Day, sosie de Johnny Hallyday… et Loïc, donc, qui passait seul sur scène, s’accompagnant à la guitare. Il s’était présenté humblement, ne donnant que son prénom et ses qualités : « auteur, compositeur, interprète. » Ses textes étaient pleins de poésie, de son humour, sa philosophie…

Place de l’Europe pour la Fête de la musique 2005 – déjà présent en 2004, Loïc reviendra jouer les années suivantes
Nouvelle Fête de la musique, même lieu, en 2006

Mais la musique, la composition, importantes pour Loïc, n’étaient qu’une facette de sa vie. Ses enfants Arnaud et Carine (1) ont réuni pour nous quelques souvenirs, quelques dates.

Loïc Billon « était né en 1949 à l’Épine, sur l’île de Noirmoutier, dans une famille de 9 enfants. Sa mère était une fille de l’île, et son père originaire de Beauvoir-sur-Mer. » Ce-dernier était bien connu à l’Épine, « par les habitants et les estivants, car il tenait sur la place centrale le magasin Cycles Billon, qui vendait, louait, et réparait vélos et cyclomoteurs. C’est dans cet atelier que notre père fera ses débuts de mécanicien après une formation au lycée Guitton à La Roche-sur-Yon. »

Première guitare et premiers orchestres

Cependant, la passion de la musique était déjà là. « Sa mère lui offrit sa première guitare après l’obtention de son certificat d’études, » et ce n’était pas pour rien. Bientôt, « avec deux de ses frères et un cousin, il fondera un orchestre pour animer les bals du coin. Il passera aussi dans quelques ensembles locaux jusqu’au début des années 1970, avant de ranger un peu sa guitare, ne la sortant que pour ses enfants ou quelques fêtes familiales. »

Vice-champion de France junior scolaire en demi-fond

En plus des cordes à sa guitare, Loïc avait une autre corde à son arc : la course à pied, à laquelle il va alors davantage se consacrer, « même s’il touchera aussi brièvement au vélo et au motocross, » précise Arnaud. Loïc « avait découvert la course à pied dans les dunes exigeantes de l’Épine. Il sera de nombreuses années l’un des meilleurs coureurs juniors régionaux, et avant cela vice-champion de France junior scolaire en demi-fond. Il continuera d’afficher un bon niveau régional en vétéran jusqu’au début des années 1990, et il restera fier de son marathon de Saint-Hilaire-de-Riez en 2 h 58. »

L’arrivée à Challans en passant par Nantes

Après son mariage avec une challandaise en 1973, et jusqu’en 1980, Loïc « part vivre à Nantes et travailler dans l’atelier d’un des plus grands magasins de motos de la ville. » C’est dans un autre atelier de ce type qu’il va ensuite commencer sa carrière à Challans, avant d’entrer en 1984 chez Rembaud, boulevard Clemenceau, où il travaillera durant 30 années, jusqu’à sa retraite. Quel automobiliste un peu bricoleur ne l’a pas rencontré là un jour, en tant que responsable du rayon accessoires ?

Retour à la musique

Le temps passant, côté passions, Loïc laissera cette fois la course à pied « pour se remettre pleinement à la musique, guitare et chant. Avec sa bonne humeur naturelle, il anime des soirées pour des amis, des petits restaurants de la côte, ou participe à la Fête de la musique. En 2007, il fait son entrée dans la chorale challandaise Alternance, où il restera plus de 10 ans. »

Au moins 12 ans, car nous avions vu Loïc Billon lors de la Folle journée 2019, à l’église Notre-Dame de Challans, pour un concert réunissant Alternance et l’Orchestre universitaire de Brest, les deux ensembles dirigés par Paul Craipeau, chef de chœur de la chorale.

À la direction Paul Craipeau (de dos), face à lui Loïc Billon

Auparavant, en 2014, dans un registre parallèle, Loïc avait été recruté par le groupe de retraités rockeurs les Cool verts, en tant que… choriste.

À Alternance, Loïc rencontrera sa nouvelle compagne, « avec qui il partagera sa passion de la musique. » À l’heure de la retraite, ce sera aussi un partage entre voyages, « notamment à Liverpool, avec Alternance, sur les traces des Beatles de sa jeunesse, » entre ses sept petits enfants, et de longs séjours dans sa maison de l’Épine…

(1) Arnaud Billon s’est fait connaître avec sa page Facebook Photos et cartes postales anciennes de Challans, relayée cet été par Ouest-France.


© Les Nouvelles de Challans, 30 août 2022 – Didier LE BORNEC avec Arnaud BILLON

(Vérifiez le format pour les photos)