Challans 1979 – La zone de loisirs de la Sablière était autrefois une carrière… ou une décharge ?

Les deux… En 1979, le parc va bientôt ouvrir, et le 27 septembre, un article de l’édition challandaise de Presse-Océan porte ce titre : « La zone de loisirs, une source d’attraction supplémentaire dans la capitale du Marais. » Cette idée « … faisait son chemin à Challans depuis maintenant trois ans, » et le projet figurait « parmi les promesses électorales des uns et des autres… » Le maire était alors Jean Léveillé – élu et réélu de 1959 à 1983.

Le Parc de La Sablière route de Commequiers (archives LNC)

Une zone de loisirs… dans la « décharge d’ordures des anciennes carrières »

Mais qui, n’étant pas Challandais, ou étant trop jeune, pourrait imaginer aujourd’hui que : « Finalement le choix de la municipalité s’est porté comme chacun sait sur la décharge d’ordures située dans les anciennes carrières de la « Sablière », route de Commequiers. Les riverains auront été les premiers à apprécier les mutations rapides de leur environnement et la qualité du travail effectué. »

Photo tirée de l’article de Jean-Paul Bourcereau « Des carrières au parc de loisirs » – société d’histoire de Challans – 2005
Photo tirée de l’article (Archives de la Shenov, fonds Fernand Airiau – © Presse-Océan 1979)

Pour les pêcheurs et les adeptes du bronzage

Et – ce détail oublié – « il faut reconnaître que le site se prêtait assez bien à un tel aménagement. » Ainsi, « plusieurs plans d’eau » vont être reliés au ruisseau qui longe le terrain au Sud ; des passerelles permettront le passage d’une rive à l’autre… « Les pêcheurs pourront pratiquer leur passe-temps favori au milieu de la faune » sur deux berges réservées, tandis que « les adeptes du bronzage pourront s’exposer à loisir sur les plages de sable fin surmontées d’une levée boisée. » Une « pinède » est également prévue, « lieu particulièrement propice au pique-nique, avec des bancs, corbeilles à papier, sanitaires. » Enfin, des sentiers ont été tracés « pour les randonneurs éventuels et une aire de jeux de boules installée. » En résumé, cette vaste prairie de 5.000 m2 est « un petit paradis terrestre où il fera bon batifoler dès l’été prochain. »

Avant cela, des carrières pour l’industrie challandaise

Ces « plans d’eau, » bien sûr, sont apparus après l’abandon des carrières. On en trouve d’autres dans Challans : au Bois des Bourbes ou du côté de La Vérie. Il s’agissait là aussi de sites d’extraction, pour une industrie qui fut longtemps importante à Challans : fours à chaux, briqueteries, tuileries, une industrie gourmande en argile et pierres calcaires. Il subsiste un four à chaux, route de Saint-Jean-de-Monts – où ces entreprises s’étaient implantées à partir de 1841, – il appartenait à la famille Le Bret, laquelle exploitait… la carrière de la route de Commequiers…

La carrière Le Bret sur l’actuelle zone de loisirs (document Shenov – Erick Croizé)

Sources : archives de la Shenov, fonds Fernand Airiau : Presse-Océan ; recherches LNC.


© Les Nouvelles de Challans, 13 décembre 2023 – Didier LE BORNEC

Impression ou PDF de l'article (vérifiez le format pour les photos)