Challans 1961 – Les H.L.M. de La Coursaudière étaient destinés aux agents des impôts

Voilà 61 ans, en avril 1961, le quotidien Presse océan de Challans annonçait : « Le Manoir de la Coursaudière va être transformé en Centre Administratif et en habitations… » Cela faisait suite « à une décision de la Direction Générale des Impôts de grouper à Challans les bureaux des cantons de Palluau, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, Saint-Jean-de-Monts, Beauvoir-sur-Mer, Noirmoutier en l’île et Challans… » Précisément, le centre sera construit sur le côté droit du parc, il est de nos jours réservé aux associations.

Mais… « sa réalisation entraînera la venue d’une quinzaine de familles à Challans et pose la question du logement… » La municipalité, et son maire Jean Léveillé, qui venait de succéder à Victor Charbonnel, « formulèrent alors une demande auprès de l’Office des H.L.M. de la Vendée. » Et à la suite « de réponses favorables, » la ville « donnait sa quote-part, soit la fourniture gratuite du terrain avec la viabilité, branchements électriques, service d’eau et tout-à-l’égout… »

Ainsi, pour les agents des impôts et leur famille, l’Office des H.L.M. construira dans la foulée le premier des deux bâtiments actuel, l’ensemble ayant au total « 24 logements, comprenant chacun de 2 à 5 pièces disposées autour d’un escalier central. Chaque bâtiment comprendra 3 étages, les appartements étant orientés Est-Ouest. L’emplacement des H.L.M. couvrira une surface de 6.500 m²… »

Ces constructions mangeront une vaste prairie, il faudra combler un étang… Mais « fort judicieusement, la Municipalité préservera rue du Petit Bois, un baquet ombragé qui deviendra un rendez-vous idéal pour les mamans et les enfants, tandis qu’un parc de stationnement sera installé. » C’est aujourd’hui le Parc de la Coursaudière.

Les « gratte-ciel » de Challans se visitent

On lira ensuite dans la presse : « Actuellement, une immense grue domine les maisons et s’aperçoit des quatre coins de la ville. Dans quelques semaines, le premier bâtiment (…) atteindra la limite fixée par l’architecte. Coin paisible de Challans, la Coursaudière se transforme. Qu’elle est loin la verte prairie de dix hectares environ ceinturée par le Boulevard de Strasbourg, la rue du Petit Bois et la rue Paul Baudry… Et ce n’est pas tout, un autre immeuble H.L.M. de trois étages s’édifiera l’an prochain… »

Cependant le chantier se visitait en famille le dimanche : on allait voir « les gratte-ciel, » une nouveauté à Challans…

En arrière-plan, les H.L.M. de la Coursaudière (fonds Théo Rousseau – Shenov)

Sources : Presse océan Challans (archives de la Shenov) ; LNC.


© Les Nouvelles de Challans, 18 décembre 2022 – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)