14 avril 1622 – Il y a 400 ans, Louis XIII couchait à Challans

Voilà 400 ans, le 14 avril 1622, le jeune Louis XIII descendait avec ses armées dans le Bas-Poitou – l’actuelle Vendée. Les guerres de religion reprenaient, et Sa Majesté Très-Chrestienne venait combattre les protestants menés par le Prince Benjamin de Rohan, Duc de Frontenay, Baron de Soubise, protestants qui s’étaient réfugiés dans l’isle de Riez.

La bataille, suivie d’un carnage, se déroula le 15 avril 1622. Mais la veille, le Roy s’arrêta à Challans, où il coucha dans une auberge qui était située entre la pharmacie de la Poste et la Maison de la presse – une habitation où naquit plus tard le Docteur Ambroise Viaud Grand Marais, le 28 avril 1833.

Rue Carnot, le porche de l’ancienne auberge

De cet événement, nous avons le compte-rendu d’un témoin oculaire, l’abbé Germain Regnaudineau : « Le Jeûdy quatorzieme jour du mois d’Avril 1622, le Roy Louis treizieme vint de Legé, loger dans cette ville de Challans. » Il y arriva vers 15 heures, « avec toute son Armée,  Régiments d’Infanterie & Cavalerie, » et une grande partie de sa cour, dont « Mgr le Cardinal de Retz, Mgr l’Archevêque de Rheims, le Comte de Saint Pol… » Et l’abbé donne des précisions : « Le logis de Sa Majesté fut cheux Macé Grousteau, Sir de la Convoidoire ; celui de M. le Prince fut cheux Madame de Logerie ; & celui de M. de Soissons celui des héritiers défunt Plomin, devant la Halle, au bourg, vers le minage. »

Ce qui confirme en passant la présence d’une halle sur l’actuelle place du Général de Gaulle, et nous donne l’emplacement des Minées, avec leur signification. Dans son Dictionnaire étymologique de la langue françoise, Gilles Ménage (1613-1692) écrit : « Minage. Droit qu’on paye au Seigneur pour le mesurage du blé. » La Foire des Minées se déroulait autrefois vers la rue des Minées.

Toute l’histoire en détail sur le site de la Shenov

À l’occasion de cet anniversaire, la société d’histoire de Challans, la Shenov, s’est lancée dans un feuilleton historique à découvrir sur son site. Tout y sera peu à peu traité : la bataille ; le caractère du roi ; Richelieu ; Soubise ; les moyens employés alors pour déplacer une armée de « sept à huit mille hommes de pied et de six à sept cents chevaux… » ou encore la démolition du château de La Garnache, sur ordre de Louis XIII, un château où… son père coucha en 1588, quand il n’était pas encore le catholique Henri IV mais le protestant Henri de Navarre…

L’Auberge Louis XIII, à Challans, n’est pas l’endroit où le roi a couché, mais il y aurait soupé. Pour l’occasion « des plats revisités et des boissons réalisées selon des recettes d’époque seront proposés par le restaurant, avec tout de même des variantes, car ces saveurs ne sont pas forcément transposables… »


© Les Nouvelles de Challans – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)