SHENOV – « Challans sous l’occupation » réédité et augmenté de 50 pages

Sorti en juillet 2017 en édition limitée, Challans sous l’occupation obtint un tel succès qu’il fallut en faire une réimpression… le mois suivant. Réédité en 2020, l’ouvrage fut une nouvelle fois épuisé en peu de temps – mais toujours très demandé…

Ce best-seller de la Shenov sera de nouveau en vente ce samedi 3 décembre 2022, et de plus enrichi de 50 nouvelles pages : des témoignages, la liste complète des prisonniers de guerre Challandais, ou l’histoire de Robert J. Coombs, dont l’avion, un Mosquito, fut abattu au-dessus de Challans par la D.C.A. allemande le 6 août 1944. Mais le pilote allié put sauter en parachute et… la suite est à lire dans Challans sous l’occupation…

Parmi les illustrations, on trouve des photos prises par l’occupant (couverture)
En quelques mots

Challans sous l’occupation est une œuvre collective rédigée par des membres de la société d’histoire, et particulièrement par Henri Phelippeau et Bernard de Singly – pour cette réédition, Robert Glevarec s’est joint aux rédacteurs. En 2017, la direction de la publication fut assurée par Yann Massonneau, alors président de la Shenov, cette fois, c’est Erick Croizé qui a tenu ce rôle.

Yann Massonneau, président de la Shenov lors de la première édition

Challans sous l’occupation était sorti en même temps que le bulletin 2017 de la société d’histoire, bulletin consacré en grande partie à l’aviatrice challandaise Jacqueline Auriol.

Les principaux documents qui ont permis la réalisation de cet ouvrage sont les chroniques de l’abbé Charles Grelier, et le journal d’un autre Challandais, un résistant de la première heure, le capitaine Constant Debouté. Soit « deux visions de cette époque, dans le jour et dans l’ombre, » qui permettent de saisir « combien l’occupation allemande fut lourde à Challans, du 22 juin 1940 au 27 août 1944. » Contraintes de toutes sortes ; restrictions sur la circulation ; laissez-passerAmendes, prison, « peine de mort » pour qui ne respectait pas le couvre-feu… Jusqu’à un jeune homme fusillé en pleine rue pour « refus d’obtempérer… » Un voyage sidérant dans le temps, dans un Challans envahi de soldats allemands ; avec des rues barrées de murs en béton ; un blockhaus sur l’actuelle place de l’Europe ; l’hôtel de ville transformé en kommandantur

A la porte de l’hôtel de ville de Challans (Espace Martel aujourd’hui)
L’abbé et historien Charles Grelier

A l'angle de la rue du Capitaine Debouté


Challans sous l’occupation (nouvelle édition) : en vente à partir du samedi 3 décembre à la Maison de l’Histoire (Espace Martel) et à la Maison de la Presse de Challans – 176 pages – 29 euros.


© Les Nouvelles de Challans, 2 décembre 2022 – Didier LE BORNEC

(Vérifiez le format pour les photos)